“Journey to Freedom Day Act”: The making of the Vietnamese subject in Canada and the erasure of the Vietnam War

Authors

  • Anh Ngo School of Social Work, York University

Keywords:

Vietnamese, refugees, Cold War epistemology

Abstract

The Journey to Freedom Day Act (S-219), which passed on April 23rd 2015, marks the national day of commemoration of the exodus of Vietnamese refugees and their acceptance into Canada. The seemingly innocuous act of a national commemorative day masks the politicizing of the Vietnamese subject and aids in the erasure of the Vietnam War. A critical review of the parliamentary debates during the passage of this Bill over twelve months will reveal the systemic reliance on a Cold War discourse to act as a veil, concealing the making of the Vietnamese subject as grateful refugees, who actively reject communism and laud (western) democracies. The focus on this singular discourse facilitates the erasure of the Vietnam War and Canada’s complicity in the war. Critical discourse analysis is used to examine the parliamentary text and findings are discussed using the theoretical lens of Cold War epistemology. This allows us to analyze the construction of the Vietnamese subject in relation to Canada, along frameworks of meaning making deeply rooted in the events and effects of the Cold War. I will comment on how social policy as a knowledge producing technology upholds and reproduces subject positions, thereby contributing to conditions of conflict within groups.

         

“Loi sur la Journée du Parcours vers la liberté”: la construction du sujet vietnamien au Canada et l'effacement de la guerre du Vietnam

Résumé 

La loi sur la Journée du Parcours vers la liberté (Bill S-219) a été adoptée le 23 avril 2015, marque la journée nationale de commémoration de l'exode des refugiés vietnamiens et de leur arrivée au Canada. Cet acte, qui peut paraitre anodin, d'une journée de commémoration nationale masque la politisation du sujet vietnamien et aide à achever l'effacement de la guerre du Vietnam. Une revue critique des débats parlementaires pendant le passage de cette loi, sur une période de 12 mois, permettra de montrer que la création du sujet vietnamien comme étant un refugié reconnaissant qui rejette activement le communisme et embrasse la démocratie (de l'Ouest), dépend de manière systémique sur un discours issue de la guerre froide. La dépendance sur ce discours unique, facilite l'effacement de la guerre du Vietnam et le rôle qu'a jouer le Canada dans celle-ci. Mon examen de textes parlementaires utilise une analyse du discours critique, et les données sont interrogées en utilisant la perspective théorique de l'épistémologie de la guerre froide. Ceci permet d'analyser la construction du sujet vietnamien comme existant en relation avec le Canada, et appliquant des cadres de connaissances profondément enracinés dans l'historique et les conséquences de la guerre froide. Je propose que la politique sociale, en tant que technologie productrice du savoir, réifie et reproduit des sujets particuliers, et donc contribue aux conditions qui créent des conflits à l'intérieur des groupes.

Mots clefs: vietnamien; refugiés; épistémologie de la guerre froide

Downloads

How to Cite

Ngo, A. (2016). “Journey to Freedom Day Act”: The making of the Vietnamese subject in Canada and the erasure of the Vietnam War. Canadian Review of Social Policy / Revue Canadienne De Politique Sociale, (75). Retrieved from https://crsp.journals.yorku.ca/index.php/crsp/article/view/40262

Issue

Section

Articles